Sensibilisation des populations

Sensibiliser la population aux possibilités d’utilisation de la méthanisation et de la biomasse est souvent compliqué. Contrairement à l’éolien ou au solaire, cette forme d’énergie renouvelable est souvent beaucoup moins connue et s’adresse à un public déjà initié et volontaire.

 

Comment faire alors pour élargir ce public ?

Les médias sont un bon moyen de toucher un grand public. Les grands quotidiens publient régulièrement des articles décrivant la mise en œuvre de certaines stations de méthanisation. Et la façon dont sont racontées ces histoires n’est pas anodine ; le journaliste présente souvent l’acteur comme un pionnier de l’écologie et le procédé de méthanisation comme accessible qu’aux experts. Ce qui n’est pas totalement faux.
D’autre médias comme les bandes dessinées tourne le sujet à la dérision et propose une approche humoristique des problèmes écologiques et des solutions proposées par la méthanisation.

bidochon

Raymond Bidochon dans «Les Bidochon sauvent la planète»

La sensibilisation des populations passe aussi par la formation des élus nationaux et locaux qui ont des choix importants à faire concernant l’investissement dans des projets d’aménagement du territoire. Pour cela des associations comme AILE leur proposent des formations et des interventions.

Il existe aussi des salons comme le « salon du bois » qui se déroulera courant mars 2013 à Nantes, ou encore des journées plus spécifiquement dédiée à la biomasse, comme le 7 février 2013 à Lorient.

Les plus jeunes sont eux aussi sensibilisés à la biomasse et à la méthanisation. Des actions sont faites dans les écoles afin de faire découvrir à des jeunes qui ne connaissent pas toujours les tenants et les aboutissants de ces techniques. C’est un bon moyen d’attendre les parents et d’ouvrir la discussion avec eux concernant les problèmes écologiques.

Aujourd’hui, quasi toutes les communes propose de faire le tri-sélectif des déchets. Certains syndicats de copropriétés ont mis en place des composteurs libre d’accès de tous les habitants d’immeuble. Cette action permet aux personnes n’ayant pas de jardins de participer à l’entretien des parterres.

Tous ces petits exemples montrent que la population est de plus en plus informée des possibilités d’utilisation d’énergies renouvelables. Malheureusement peu de gens savent qu’ils ont droit à différentes aides, proposées par l’Etat ou d’autres organisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *